Marie-Anne Françoise de Croix est la fille aînée du comte Alexandre-François de Groesbeeck et de Elisabeth-Catherine de Schuren décédée alors que Marie-Anne avait à peine 5 ans.
Elle a vécu une enfance paisible au château de Franc-Waret, entourée de ses frères et soeurs ainsi que de nombreux domestiques. On dit d'elle qu'elle a bon caractère et beaucoup d'esprit  ! 
Elle est depuis peu marquise, suite à son  mariage avec Alexandre-François, Marquis de Croix d'Heuchin. Sa fortune est considérable. 



 

 

Descendante d'une famille d'aristocrates, veuve depuis peu, Marie-Amélie de Pierpont vient d'entrer au service de Madame la marquise qui place en elle toute sa confiance.
Très cultivée, aimant la lecture et le théâtre, elle doit malheureusement délaisser ses activités pour s'employer à l'éducation des petits marquis. 
Outre la lecture, l’écriture et le calcul, elle leur enseignera le piano ou même la peinture et devra régulièrement rendre des comptes à ses employeurs avec qui elle entretient des relations privilégiées.
Quand les petits marquis auront atteint l’âge adulte, elle devra se trouver d’autres employeurs. 

 

Un peu de repos pour Jean-Baptiste Chermane qui vient de terminer les travaux de cet hôtel de maître. Transformer un refuge de moines en habitation à la mode ne fut pas une mince affaire ! C’est également lui qui, à la demande de Monsieur le comte, s’est occupé des travaux de rénovation de son château de Franc-Waret.

C’est que Monsieur le comte prend soin de ses nombreuses propriétés ! 

 

Jeanne Mathieu, dite Jeannette, vient de la campagne. Elle a refusé de travailler à la ferme avec son frère car elle est en quête d’une vie meilleure. Elle doit ici être constamment disponible et répondre à tout moment du jour ou de la nuit aux besoins et demandes de ses employeurs. Elle s’occupe principalement des tâches ménagères et se lève la première pour allumer les poêles en faïence. Entre deux besognes, elle  porte des messages ou fait les courses. Elle porte la livrée. Ses gages sont inférieurs à ceux de la plupart des autres domestiques. 

 

Paul-Godefroi de Berlo est un éminent personnage namurois. Voisin de Monsieur le comte, on le croise parfois dans le quartier ou à la cathédrale lors d’offices importants.

C’est notamment lui qui s’est occupé de négocier le mariage de la jeune comtesse, future marquise de Croix. 

 

Jean Dandoy est chargé de veiller au bon fonctionnement de la maison et des domestiques. C’est lui qui dirige le personnel. Il organise également les repas, choisit la vaisselle, les vins, rédige les menus en collaboration avec la cuisinière et gère aussi les achats auprès des fournisseurs. Sa fonction est très honorable et une des mieux payées !

 

Magdelaine de Lannoy n’est pas considérée comme une domestique car, même si d’un rang inférieur, elle fait aussi partie de la noblesse. Son rôle est d’être l’assistante de la marquise. Elle l’accompagne dans ses déplacements mais est là aussi pour lui tenir compagnie et la divertir. Elle dort dans un lit en alcôve comme sa maîtresse. 

 

Jacques Bodart doit être très disponible. C'est en effet lui qui accompagne ses maîtres lors de leurs déplacements. Il conduit la calèche, mais aussi le traineau lorsque Monsieur le comte souhaite rejoindre son château à la campagne et que le temps est à la neige.
Pour des petits trajets courts, il demande de l'aide et utilise la chaise à porteur. 

 

Marguerite Fosseprez est au service de la maison depuis de nombreuses années.

Son savoir-faire est très apprécié et contribue à la renommée de la maison ! Assistée par d’autres domestiques, elle jouit de leur respect et est très appréciée de ses maîtres. Marguerite travaille régulièrement avec des rôtisseurs, des pâtissiers et des confiseurs. Miam !

 

Joachim De Gueldre ........